“Afghanistan and Canada” – Formation vidéo et photographie

Yunnus alors étudiant et militant, Kaboul, été 2004
Yunnus alors étudiant et militant, Kaboul, été 2004

Lors de mes premiers voyages en Afghanistan, j’ai eu la chance de faire, pour l’organisation Alternatives, de la formation en vidéo et en photographie auprès de jeunes. Pour la plupart d’anciens réfugiés au Pakistan ou en Iran, certains d’entre eux et d’entre elles découvraient Kaboul pour la première, comme moi. D’autres y revenaient après un trop long séjour à l’étranger pour fuir les différentes guerres.

Yunnus, un étudiant en science politique, alors militant d’une organisation étudiante à l’Université nationale de Kaboul, travaille aujourd’hui – au moment de mon dernier voyage du moins – pour une télévision privée afghane. Avec lui, j’ai eu la chance de parcourir la ville et de m’attarder à la problématique étudiante. Venus de partout au pays, ils doivent réussir leurs examens d’entrée. Seul un faible pourcentage passe cette étape. Parce que s’ils ne réussissent pas, certains retourneront dans leur village. Mais d’autres ne pourront parce que leur famille est trop pauvre, alors ils viendront grossir le rang des sans-emplois, déjà endémique dans la capitale.

Yunnus, Kaboul, été 2004
Yunnus, Kaboul, été 2004
Étudiants en attente des examens d'entrés, Kaboul, hiver 2004
Étudiants en attente des examens d’entrée, Kaboul, hiver 2004

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *