Jeudi après-midi

Marie-Pierre, 19 août 2010

Elle n’est toujours pas arrivée…

J’en profite donc pour avancer et même terminer une toute première ébauche, encore très partielle, d’une structure de montage pour notre documentaire en Haïti – «Cse Pa Fòt Mwen».

La situation au Pakistan me touche… et la réaction de l’Occident – tant du côté des gouvernements, que d’une grande partie de la population – m’exaspère.

Mardi

17 août 2010

Ce matin tôt, je me suis retrouvé dans la salle d’attente du CLSC. J’ai eu la chance, dernièrement, de me trouver un médecin de famille. Les démarches en prévision de la naissance de la petite ont porté fruit : nous avons, elle et moi, notre médecin.

*

Sinon, je poursuis mes lectures haïtiennes : non pas d’auteurs, mais plutôt des verbatim de l’ensemble des entrevues que nous avons fait à Port-au-Prince en juin dernier. Plus d’une dizaine d’interviews où l’essentiel doit être dépouillé et structuré en prévision du montage.

Aujourd’hui, j’ai choisi l’ombre de la terrasse pour souligner et annoter les documents.

Lundi après-midi

16 août 2010

C’est de la table de la salle à manger que je travaille ces jours-ci. Je délaisse un peu mon bureau situé au sous-sol : le manque de lumière, mais surtout le désordre qui y règne, me le font fuir.

Je profite de cette « attente » pour préparer la venue de la petite, mais aussi pour avancer l’organisation des idées et la structure du documentaire « Cse Pa Fòt Mwen« . À la mi-septembre, nous commencerons le montage.

Aussi, je poursuis mes lectures « haïtiennes » avec Compère général soleil de Jacques Stephen Alexis. C’est le livre du moment qui me suit donc partout : à la salle d’attente du suivi de grossesse, devenu hebdomadaire ; lors d’un rendez-vous en cas de retard ; dans le métro ; au bar-café…

*

Ce matin, nous nous sommes réveillés aux bruits du tonnerre et de la pluie battant les fenêtres de la maison.

Avec mon premier café, je lis dans Le Devoir, la chroniqueuse Manon Cornellier « Viser juste » et Jean-Claude Leclerc de la section Éthique et religions « L’exode tamoul – Les terroristes ne sont pas où l’on pense ». Tous deux critiques les positions du gouvernement Harper vise-à-vis des réfugiés Tamouls et terminent avec la même idée – je cite Leclerc : « Bref, au lieu d’ouvrir des prisons pour réfugiés, le cabinet fédéral devrait s’employer à ramener à la raison le gouvernement actuel du Sri Lanka. En laissant le désespoir gagner les vaincus, on ne ferait qu’ouvrir la porte à plus de terrorisme. Est-ce la conception de la paix et de la justice qui prévaut à Ottawa ? »

Du côté pakistanais, les pluies ne semblent pas vouloir cesser. Elles retardent le déploiement de l’aide et aggravent la situation sur le terrain. En fin de journée, j’entends à la radio que les inondations sont attendues d’ici quelques jours, dans le delta de l’Indus dans le Sud du pays.

*

En après-midi, le soleil entre à pleine fenêtre dans l’appartement.

Depuis hier, je semble m’être lancé dans une série d’« Images du quotidien » que j’interromprai le jour où ma petite arrivera… Un petit défi pour m’amuser.